Rénover ses fenêtres ?

Déperdition de chaleur, mauvaise isolation acoustique, boiserie abimée, simple vitrage, les raisons qui vous poussent à rénover vos vieilles fenêtres sont nombreuses. Rénover une fenêtre consiste à en remplacer certains éléments. Pour rénover vos fenêtres, plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de l’état de l’ensemble.

Avant de rénover vos fenêtres, il est important de connaître tous les prix selon les types de matériaux (pvc, alu et bois), nous vous conseillons le guide des prix de travaux.mondevis.com car il vous permettra de vous faire une réelle idée des prix avant de commencer votre rénovation : Guide des prix des fenêtres.

Les solutions

Soit le  dormant (cadre fixé dans le mur) est en bon état,alors il peut être conserver et la rénovation partielle portera alors sur les ouvrants (appelés « battants » ou « vantaux »),soit ils seront changés et adaptés aux dimensions. Si vous choisissez de remplacer le vitrage, assurez vous au préalable que l’épaisseur de l’ouvrant puisse supporter le poids du nouveau vitrage. Ces options se réalisent rapidement à un moindre coût. Cependant pour conserver au nouveau vitrage toutes ses performances thermique, phonique, d’étanchéité à l’air et de luminosité il est préférable de changer l’intégralité de l’ouvrant.

Soit le dormant est en mauvais état et vous souhaitez augmenter les performances phonique et thermique de votre fenêtre et il sera sage de déposer mieux l’ensemble de la fenêtre.

Le choix de la fenêtre

Afin de faire le bon choix, avant d’acheter les nouveaux éléments de votre fenêtre, vous devez comparer les performances thermiques ainsi que les différents matériaux et les types de vitrage. Le coefficient utilisé pour déterminer et comparer les performances des différentes fenêtres est : Uw  celui de la transmission thermique, Uf celui de la performance des menuiserie et Ug celles du vitrage. Plus le coefficient Uw est petit, plus la fenêtre est isolante.

Le choix des matériaux et du vitrage

Les performances varient en fonction des différents matériaux, il est donc important de déterminer vos priorités et pourquoi vous avez décidé de changer de fenêtre.

Pour une plus grande isolation thermique mieux vaut choisir un cadre en bois ou PVC plutôt qu’un cadre en aluminium même équipé d’un système de rupture de pont thermique. Les cadres mixtes bois/alu ou PVC/alu ont de nombreux avantages qui en font certes les plus chers du marché mais également les plus fiables, les plus robustes, les plus performants. La surface alu extérieur assure une protection maximale au bois ou PVC contre les aléas climatiques (pluie, neige, UV). L’entretien de ces produits est très limité. Dans le cadre d’une démarche écologique il est déconseillé d’acheter des fenêtres en PVC matériau polluant ou en bois exotique. La meilleure option reste donc une menuiserie en bois cultivé en France avec un capot en aluminium. Votre menuiserie performante est prête à accueillir un double vitrage à isolation renforcée. L’association des deux éléments permettra d’atteindre un Uw entre 1,1 et 1,6 W/m2 ce qui correspond aux exigences de performances thermiques. Le double vitrage renforcé est composé de deux vitrages séparés par une lame de gaz Aragon et le vitrage intérieur est traité « faible émissivité » ce qui permet de réduire considérablement les déperditions thermique. Dans le cadre d’un projet dans une maison passive ou basse consommation vous pouvez opter pour du triple vitrage. Avec un Uw ente 0,7 et 0,9 W/m2.K. le gain d’isolation par rapport à un double vitrage est intéressant et permet d’obtenir de bonne performance thermique.