Les normes et labels pour bien choisir ses fenêtres

Lecture 3 min.
Illustration guidefenetre

Comme pour tout élément entrant dans la construction d'un bâtiment, les fenêtres sont soumises à des normes et labels. Ils garantissent la qualité des produits et obligent les fabricants à respecter un certain nombre de réglementations. Bien connaitre ces normes et labels est important lors de la construction, pour choisir les fenêtres adaptées à ses besoins. Ces certifications sont aussi primordiales lorsqu'on souhaite procéder à la rénovation de fenêtres, afin d'améliorer la performance énergétique de la maison par exemple. 

Les normes, labels et certifications concernent tous les types de fenêtres, qu'elles soient en bois, en PVC ou en aluminium.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des fenêtres en PVC
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez

Le marquage CE, le seul obligatoire

Tous les produits commercialisés sur le territoire européen doivent comporter ce marquage et les fenêtres n'échappent pas à cette obligation. Ce marquage n'est pas un gage de qualité, mais indique seulement que le produit respecte les normes européennes.

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

Les normes et labels conseillés

  • La norme NF, contrairement à ce qu'on pense, n'est pas obligatoire. Elle garantit que les produits sont conformes à des critères de qualité élaborés conjointement par les fabricants et les consommateurs.
  • Le label CSTBat (pour Centre scientifique et technique du bâtiment) garantit 10 ans les différents éléments composant la fenêtre.
  • La certification CEKAL concerne spécifiquement les vitrages isolants, feuilletés, trempés ou doubles. Elle garantit un niveau de performance acoustique et thermique : la mention TR ou Ug désigne l'isolation thermique et la mention AR renseigne sur la réduction acoustique (de 25 à 37 dB).
  • Le label Acotherm garantit lui aussi les performances acoustiques (AC1 à AC4) et thermiques (Th1 à Th11).

La pose de vitrages certifiées CEKAL ou portant le label Acotherm peuvent permettre de bénéficier du crédit d'impôt pour la rénovation énergétique de votre logement. Renseignez-vous auprès d'un menuisier poseur !

Attention : la certification Qualibat concerne les entreprises et non les produits. Un artisan certifié Qualibat doit apporter une certaine qualité de mise en oeuvre sur le chantier et assurer la formation de son personnel.

La classification AEV

Il ne s'agit pas d'une norme ou d'un label, mais plutôt d'un classement. Il est néanmoins très important, car il renseigne sur la manière dont la menuiserie est perméable à l'air (A), étanche à l'eau (E) et résistante au vent (V).

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

Comment fonctionne le classement AEV ?

La perméabilité à l'air est donnée par le code A, suivi d'un chiffre de 1 (faible) à 4 (excellent). Une forte perméabilité est conseillée dans le nord de la France, par exemple, où le froid est plus vif.

L'étanchéité à l'eau est codée E, de E*1A ou B (faible) à E*9A ou B (excellent). La lettre A concerne une menuiserie posée en nu extérieur, sans protection d'un tableau, tandis que la lettre B désigne une fenêtre posée en nu intérieur avec un tableau de protection, c'est -à dire sous une avancée de toit. 

La résistance au vent est notée par un chiffre et une lettre. Le chiffre indique la résistance à la pression, de 1 (faible) à 5 (forte). La lettre renseigne sur la déformation, de A (faible) à C (très faible). La déformation testée reproduit les effets du vent, mais aussi les charges verticales induites par le bâtiment.

Quelles caractéristiques retenir ?

Les caractéristiques du vitrage devront prendre en compte différents critères : 

  • le département (le sud-est de la France est plus soumis au vent que la région parisienne par exemple) ;
  • la situation de l'habitation, l'exposition au vent ou à la pluie n'est pas la même à la campagne, en ville ou sur le littoral...) ;
  • la hauteur de la fenêtre et du bâtiment, qui influent sur le besoin de résistance à la pression du vent par exemple. 

Inutile donc de choisir des menuiseries ayant une forte résistance au vent si elles sont peu exposées, par exemple, tout comme il n'y a pas besoin de poser un vitrage codé 9A (avec une forte étanchéité) sous une avancée de toit.

Il existe des simulateurs et des tableaux permettant de calculer les performances attendues de vos menuiseries en fonction de votre lieu d'habitation et de votre logement. En cas de doute, un professionnel saura vous renseigner sur le produit qui correspond à votre besoin.

Illustration
Comparez des menuisiers qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez