La fenêtre à l'italienne pour se protéger de la chaleur

Lecture 3 min.
Illustration guidefenetre

Une fenêtre à l’italienne s’ouvre vers le bas, contrairement à une fenêtre à soufflet. Ce type d’ouverture de fenêtre aux ruissellements dus à la pluie de goutter à l’intérieur de votre logement. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des fenêtres en PVC
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez

Comment fonctionne une fenêtre à l'italienne ?

Une ouverture à l'italienne ne comprend, le plus souvent, qu’un seul battant. Son ouverture est partielle, puisqu’elle bascule à l’horizontale, vers l’extérieur, dans sa partie inférieure. Le haut de la fenêtre reste immobile dans son cadre. 

Rappelons pour comparaison qu’une fenêtre à la française s’ouvre vers l’intérieur. Une fenêtre à galandage s’ouvre, quant à elle, par translation horizontale d’un vantail dans la cloison. Enfin, la fenêtre à soufflet s'ouvre par le haut vers l'intérieur de la pièce.

Ce système d'ouverture d’une fenêtre n’est utilisé que pour les petites menuiseries. On le trouve le plus souvent sous les toits, dans les combles ou les chambres mansardées.

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

Les différents matériaux disponibles pour vos ouvrants

On trouve ces huisseries dans trois types de matériaux différents : l’aluminium, le bois et le PVC. 

L’aluminium résiste aux conditions météo compliquées. Il ne subit aucune déformation avec le temps. Il est recyclable à 99%, mais le bois donne un côté chaleureux à l'aspect de la pièce. Isolant et étanche, il demande plus d’entretien que l’alu.

Le PVC, quant à lui, est le matériau le moins onéreux. Un coup d’éponge suffit à le nettoyer, et son aspect peut imiter l’aluminium ou le bois.

Avantages et inconvénients que l'on peut rencontrer

Grâce à ce type de fenêtre, dont le fonctionnement rappelle celui d’une fenêtre oscillo battante, vous aérerez votre habitation tout en vous préservant de la chaleur. Vous pouvez remplacer les vantaux par des volets. Ces huisseries offrent une protection optimale contre les intempéries.  

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

Une aération limitée

Étant donné l’ouverture restreinte d’une fenêtre à l’italienne, on l’associe volontiers aux petits espaces. Une fenêtre basculante s’ouvre elle aussi sur son axe horizontal et demande peu d’espace. Une fenêtre coulissante sera encore plus discrète, puisque les battants glissent l’un sur l’autre. Si vous devez ventiler un grand volume, préférez une ouverture à la française.

En revanche, son ouverture partielle ne vous offre qu’une ventilation limitée. Il est difficile d’accéder à la partie extérieure du vitrage, ce qui rend son entretien plus compliqué. 

Comment faire pour la poser ?

La pose est tellement simple que vous pourriez le faire vous-même !

Il vous suffit de préparer le bâti de la fenêtre pour installer ensuite simplement votre fenêtre à l’italienne. Procédez à l’étanchéité en veillant à la rupture de pont thermique. Posez les profilages situés à l’extérieur puis terminez par les finitions. 

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

Profitez des avantages fiscaux grâce à un professionnel

Faire appel à un artisan vous fera profiter d’une TVA à taux réduit et éventuellement d’un crédit d’impôt. 

Comment choisir la meilleure isolation ?

Une fois choisies vos ouvertures, reste à déterminer quel vitrage vous conviendra le plus : un triple vitrage offre la protection la plus efficace contre le froid, mais il diminue la lumière entrante. Il convient aux façades les moins exposées aux rayons du soleil.

Pour les murs au soleil, optez plutôt pour du double vitrage ou, si c'est possible, optez carrément pour des baies vitrées. Si votre fenêtre se trouve au rez-de-chaussée, cherchez plutôt un  vitrage antieffraction en verre feuilleté qui résiste aux impacts. 

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

Quel budget prévoir pour une ouverture à l'italienne ?

Comptez au minimum 100 € pour un modèle en PVC.  Pour une fenêtre de toit, cela peut monter jusqu’à 500 €. Les tarifs fluctuent de 100 à 400 € suivant la difficulté d’installation.

Illustration
Comparez des menuisiers qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez