L’isolation thermique

Faire des économies de chauffage, ne plus avoir froid près des fenêtres, éliminer la buée sur les vitres, participer à la protection de l’environnement ! 25% de la déperdition de chaleur est due aux fenêtres et portes peu étanches. L’isolation thermique des menuiseries et du vitrage est un investissement très rentable sur la durée, nécessaire pour votre confort et le bien-être de notre planète.

L’isolation thermique des portes et fenêtres

Dans un contexte économique et écologique difficile, tous les moyens pour réduire votre « facture énergétique » et contribuer à la protection de l’environnement doivent être utilisés. Une bonne isolation thermique de vos portes et fenêtres est indispensable, elle influera directement sur la réduction de votre facture de chauffage, peut vous permettre d’obtenir une subvention de l’état sous forme de crédit d’impôt tout en faisant un geste écologique pour le bien-être de notre planète.

En outre, une bonne isolation thermique améliorera l’isolation phonique de votre habitation. Lors de la rénovation de vos fenêtres, choisissez  le vitrage en fonction des conditions climatiques de votre région, de l’exposition et du niveau sonore auxquelles votre maison est soumise.

La réussite d’une bonne isolation thermique réside dans deux facteurs clés, le vitrage et la structure. Si cette dernière est de qualité, le choix des matériaux (PVC, bois, alu) est moins déterminant qu’autrefois notamment si vous optez pour de l’aluminium. Longtemps décrié, car il est conducteur de froid et chaud, les fenêtres en aluminium sont aujourd’hui très performantes, car équipées d’un système de rupture de pont thermique. N’achetez jamais du bas de gamme et bannissez le simple vitrage. La nature et la qualité du vitrage seront déterminantes pour obtenir une isolation thermique maximale, le double vitrage à isolation renforcé (VIR) vous ravira par ses performances.

Le coefficient d’isolation thermique  « U »

  • Le coefficient  « U » est l’unité de mesure de l’isolation thermique, il permet de connaître les performances d’une cloison (menuiserie extérieure, vitrage);
  • L’Uw est le coefficient d’isolation de la fenêtre vitrage inclus (plus le coefficient est petit plus elle est isolante), plébisciter un Uw ≤ à 1,6 pour le bois, 1, 4 pour le PVC, 1,8 pour l’alu;
  • L’Ug concerne l’isolation des vitrages courants, il faut privilégier un Ug > 2, pour l’isolation thermique renforcée mention « TR » choisissez Ug ≤ 2.

Le choix des matériaux de la structure, du vitrage

Dans une situation classique et si vous achetez de la qualité, les quatre options (PVC, bois, alu, ou mixte bois/alu) vous apporteront satisfaction, en situation extrême de très grand froid privilégiez le bois,  la solution idéale étant le mixte bois/alu.

Le PVC grâce à ses chambres étanches renfermant de l’air immobile est le meilleur isolant, suivi du bois naturellement isolant et de l’aluminium avec rupture de pont thermique. Écartez dans la mesure du possible les fenêtres avec un coefficient isolant entre 3 et 5 surtout si vous souhaitez bénéficier d’un crédit d’impôt il vous faudra choisir votre fenêtre en fonction de son coefficient : les fenêtres en PVC : Uw ≤ 1,4 ; les fenêtres en bois : Uw ≤ 1,6 ; les fenêtres en alu Uw ≤ 1,8

Un vitrage efficace renforcera l’isolation de la structure. Plusieurs critères sont à retenir. L’épaisseur de chacune des 2 vitres, l’espace entre les vitres, l’ajout d’un gaz (argon) entre les vitres, traitement anti-réfléchissant. Le choix du verre dépend des contraintes de votre habitat et climatiques. Il existe 5 principaux types de vitrage. Le double vitrage standard, faiblement émissif, faiblement émissif renforcé à lame argon, le vitrage anti réfléchissant, le vitrage chauffant. Vous pouvez obtenir jusqu’à 40% des pertes de chaleur en moins par rapport au simple vitrage.