Pose d'une fenêtre en tunnel  : Technique

Lecture 3 min.
Illustration guidefenetre

L'art de poser des fenêtres, c'est s'assurer un souci du bon équilibre de l'ensemble et veiller à une très bonne isolation. Pour inviter la lumière du jour dans votre intérieur, rien n'est plus efficace qu'une bonne fenêtre.  C'est pourquoi il ne faut pas prendre la pose à la légère et respecter les étapes de son application.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des fenêtres en PVC
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez

Poser une fenêtre et assurer son isolation

Qu’il s'agisse d'une fenêtre en tunnel ou en feuillure, la fenêtre doit garantir à l’habitat une isolation irréprochable et une étanchéité parfaite. Les deux garantissent la solidité de l’édifice et une économie de chauffage qui fait du bien aux finances.

C’est pourquoi une attention particulière doit être apportée aux éléments isolants lorsque l’on pose une fenêtre.

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

Les étapes de la pose d'une fenêtre en tunnel

La fenêtre en tunnel fut la norme de l’habitat avant la généralisation des fenêtres en feuillure, que l’on peut situer dans l’entre-deux guerres. La pose en tunnel reste toutefois très fréquente dans les maisons aux murs épais, et donne des gages d’isolation et d’étanchéité lorsqu’elle est bien réalisée. La fenêtre s’insère dans l'épaisseur du mur, à l'intérieur du tableau.

1 - Étape préliminaire :  retirer l'ancienne fenêtre

Si vous posez une fenêtre dans le cas d’une rénovation, la première étape est forcément de déposer l’ancienne fenêtre. Toute la difficulté réside dans l’art de retirer l’ancienne fenêtre sans abîmer les murs ni le tableau. Il faut en premier lieu retirer la partie mobile qu’on appelle les vantaux. On découpe ensuite les anciennes pattes de fixation, puis on déboîte l'ossature au pied de biche, de bas en haut, délicatement.

Il est recommandé de ne jamais entreprendre la pose d'une fenêtre seul. La fragilité des vitres, leur poids, le mécanisme des menuiseries et le contrôle des différentes parties impliquent du renfort. Même en termes de fenêtre, l'union fait la force.

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

2 - Préparer un tableau comme neuf !

Lorsque la menuiserie de l’ancienne fenêtre a été retirée, il s’agit de préparer le tableau et de le rendre l’aspect le plus neuf possible. Quelques petits travaux de maçonnerie sont donc nécessaires.

Nettoyer tout l’encadrement au chiffon. Appliquer de l’enduit pour boucher les trous. Éviter tout relief et contrôler chaque élément avec un niveau à bulle.

Vérifier que l’encadrement et la nouvelle fenêtre soient de la même taille.

3 - Se préoccuper de l'isolation et l'étanchéité

Après les petits travaux de maçonnerie, il est temps désormais de passer à l’étape isolation préalable.

Appliquer dans l’encadrement un isolant sous forme de joint-mousse ou de joint d’étanchéité.

Sur l'appui (la partie basse), ajouter un cordon de silicone avec deux remontées d’une vingtaine de centimètres sur les côtés

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

4 - Poser le dormant

Le dormant de la fenêtre doit désormais être posé sur l'appui. L’opération se réalise en inclinant le dormant de la fenêtre et en le posant sur le silicone sans le faire glisser.

Le poids de la menuiserie écrase le silicone et assure une étanchéité parfaite.

5 - Fixer le dormant

Une fois que vous avez bien vérifié les niveaux et l'aplomb de chaque élément, et d’avoir posé des cales si besoin, il est temps de fixer le dormant de la fenêtre.

Si vous travaillez dans un tableau de bois, il faut fixer le dormant au niveau des paumelles. Il est conseillé de ne pas percer l'ossature dans la partie basse, sous peine de provoquer de futures infiltrations d’eau.

Dans un environnement de maçonnerie, on perce le dormant pour utiliser des chevilles. Il est également possible de mettre en place des pattes de fixation.

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

6 - Monter les vantaux

Après avoir de nouveau vérifié la bonne tenue du cadre, vous pouvez monter les vantaux  sur la partie installée.Lorsque vous avez fixé la poignée, vous pourrez vérifier sur les fenêtres une ouverture et une fermeture sans encombre.

7 - L’étanchéité, encore et toujours

Une fois la fenêtre entièrement montée, il faut réaliser une dernière opération assurant l’étanchéité de l’ensemble.

  • Du côté intérieur de la fenêtre, on s’assure que l’air n’entrera pas dans la pièce en appliquant un joint entre le mur et le dormant.
  • Du côté extérieur, on fait barrage à l’eau de pluie en utilisant de nouveau le silicone entre le dormant et le mur.
Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

8 - Les finitions

La dernière étape consiste à assurer la finition de l’ensemble : Vous pouvez appliquer un nouveau cordon de silicone dans la partie intérieure de la fenêtre, dans l'épaisseur du mur, ou, si la fenêtre est alignée sur la partie intérieure, couvrir la partie qui lie le mur au dormant avec des couvre-joints. 

Illustration
Comparez des menuisiers qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez