Quand on installe des fenêtres chez soi, que ce soit pour une rénovation ou une construction neuve, il est important d’ajouter de la sécurité à ses ouvertures. Près d’une fois sur 3, les malfaiteurs et autres cambrioleurs tentent de passer par les fenêtres. Ainsi, il est vivement recommandé de sécurisé ces points d’accès que sont les fenêtres avec un vitrage spécifique qui va retarder l’éventuelle intrusion.

Deux types de verre existent comme alternative efficace, à savoir le verre armé et le verre trempé.

Le verre armé

Le verre armé est un verre qui convient à tous les types de fenêtres, il est souvent utilisé dans les locaux industriels, dans les hublots de bateaux. C’est un verre particulier qui est composé de 2 vitres entre lesquelles est placée une grille en métal. Ce n’est pas un verre incassable mais c’est la présence de la grille entre les deux vitres qui va servir à empêcher les intrusions. Ce verre présente une faible isolation thermique, c’est pourquoi on retrouve ce genre de verre chez les particuliers dans les abris de jardins, les caves, les erres. Il prévient des effractions mais ne les empêche pas.

Le verre trempé

A contrario, il existe aussi le verre trempé qui porte ce nom car il a subi un traitement thermique ou chimique, chauffé à 700° puis refroidi rapidement pour apporter une plus grande résistance aux chocs (jusqu’à 5 fois supérieure au verre classique), une plus grande résistance aux chocs thermiques (supporte de chaleurs de 250°) et surtout il se brise en éclats très petits et peu coupants pour limiter les éventuelles blessures.

Les avantages de ce type de verre sont évidents : résistance à la pression du vent, résistance aux chocs thermiques, performances acoustiques très bonnes. Pour répondre à des exigences de sécurité optimale et d’isolation, c’est le verre trempé qui connaît un succès croissant auprès des particuliers.