Des performances en demie teinte

Depuis longtemps le simple vitrage est utilisé pour protéger nos habitations des intempéries et des nuisances sonores. Aujourd’hui il a atteint ses limites, les dernières réglementations thermiques, les progrès technologiques et les préoccupations environnementales l’ont placé hors jeu. Dans les nouvelles constructions le simple vitrage disparaît au profit du double vitrage devenu la norme.

Isolation thermique inadaptée

Le simple vitrage ne satisfait pas toutes les conditions climatiques il est très largement insuffisant en zone froide, l’isolation thermique est dépassée, le simple vitrage même épais a une très mauvaise performance thermique.

La réglementation thermique RT 2005 suggère un coefficient d’isolation des vitrages Ug < ou = à 2, et la dernière RT de 2012 recommande de descendre  à 1,6 : un simple vitrage a un Ug à 6  quand un double vitrage (la couche d’air fait tampon) est à 1,9 et 1 avec une isolation renforcée. Les conséquences sont sans appel, en hiver les déperditions sont considérables et en été le vitrage laisse passer jusqu’à 80 % de rayonnement entrainant une surchauffe.

Du fait de ces résultats désastreux  un professionnel après un diagnostic de vos fenêtres peut vous proposer de les améliorer sans rénovation. Sur des menuiseries existantes en bon état il est possible soit de remplacer le simple vitrage par un double soit de le renforcer en posant une vitre supplémentaire ce procédé appelé survitrage est bien moins coûteux que la pose d’un double vitrage mais attention à l’état du châssis, l’ajout ou remplacement d’un vitrage alourdi la structure au risque de la déformer ou de l’endommager de plus vous n’obtiendrez jamais les performances obtenues avec de nouvelles menuiseries.

Isolation phonique satisfaisante

Concernant l’isolation phonique le simple vitrage est bon élève en effet l’épaisseur du vitrage permet de bloquer les sons contrairement au vitres du double vitrage qui sont moins épaisses. La capacité d’isolation acoustique est elle aussi mesurée plus l’indice R est élevé meilleure est l’isolation. Simple vitrage jusqu’à 10 mm = R 35dB / double vitrage = R 29 dB. Pour obtenir des performances supérieures il faut installer un double vitrage à isolation renforcée = R de 40 dB

L’utilité du simple vitrage dans votre habitation ?

Aujourd’hui inadapté au contexte environnemental qui voit :

  • des hausses du prix de l’énergie,
  • la volonté des pouvoirs publics de lutter contre le gaspillage énergétique avec la mise en place de norme plus exigeante en matière d’isolation,

le simple vitrage bien qu’économique à l’achat est déconseillé dans les habitations car inefficace il génère un surcoût en dépenses énergétiques.

Cependant le simple vitrage en verre trempé a encore de beaux jours en décoration car plus lumineux qu’un double vitrage il propose un choix important de couleurs, textures et motifs. Traité au four sa résistance est environ 4 fois supérieure à un vitrage classique il reste utilisé en intérieur ou pour les vitrines de magasin. On l’emploie principalement pour les portes vitrées, les vitrines de meuble, les parois de douches, les miroirs. Il se révèle être un excellent coupe feu une fois traité pour la protection incendie