Le vitrage polycarbonate est un nouveau matériau qui offre une solution alternative aux classiques vitrages en verre : en effet, ce matériau est plus léger et plus résistant, c’est un verre synthétique qui est composé de plusieurs couches d’épaisseurs. On l’utilise généralement pour recouvrir une serre ou une piscine mais désormais, les fenêtres peuvent aussi être réalisées à partir de ce matériau unique.

Deux types de polycarbonate

Il existe 2 types de vitrage polycarbonate, à savoir le polycarbonate plein qui sert à couvrir les abris haut ou mi-hauts, constitué de plaques qui ne sont pas séparées par des espaces d’air mais qui restent minces et souvent ondulées et le polycarbonate alvéolé qui est utilisé pour les toitures à cause de grande résistance, composé de 2 à 5 parois qui sont espacés par l’air.

Utiliser le polycarbonate en vitrage de fenêtre apporte de nombreux atouts comme une isolation parfaite, une résistance meilleure que celle proposée par le verre (notamment en cas de chocs avec les intempéries telles que la grêle ou encore les tentatives d’intrusion et de cambriolage, une légèreté, une excellente transmission de la lumière, une sécurité améliorée et une capacité de filtrage UV qui n’est pas à négliger.

Choisir le verre polycarbonate

Pour choisir son vitrage polycarbonate, il est intéressant de s’intéresser à différents facteurs comme le fournisseur, les dimensions de la fenêtre, la gamme choisie et enfin l’épaisseur de vitrage polycarbonate.

Le vitrage polycarbonate ne possède pas d’isolation phonique mais filtre parfaitement les UV ; ce vitrage singulier subit un traitement destiné à retarder le vieillissement et le jaunissement des parois. Il est possible d’avoir les formes que l’on eut avec ce type de vitrage pour un résultat personnalisé.

En termes de tarifs, la fourchette de prix varie en fonction de la taille, de l’épaisseur du vitrage, et du fabricant. En moyenne, on estime qu’il faut compter 15 euros par mètre carré pour les premiers prix.