Les châssis de fenêtre

Lecture 2 min.
Illustration guidefenetre

Le châssis, composé d'un cadre dormant encastré dans un mur et d'un ouvrant articulé sur ce dormant constitue la base de la composition de fenêtre. Ce cadre rigide supporte le vitrage et permet l'ouverture et la fermeture du battant. D'autre part, la qualité des matériaux détermine non seulement la longévité du châssis, mais participe également à l'isolation thermique et phonique de l'habitation. Il existe différents types de châssis qui s'adaptent à tous les logements, en fonction des dimensions choisies. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour des fenêtres en PVC
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez

Définition d'un châssis de fenêtres

Un châssis de fenêtres est composé de deux éléments : le cadre dormant et la partie qui est fixée sur le mur. Cette dernière se compose d'une traverse haute et d'une traverse basse. Le second élément du châssis est le cadre ouvrant, aussi appelé battant, qui est mobile. C'est l'ouverture de cette partie de la menuiserie qui permet une bonne ventilation. Ce sont ces ouvertures qui permettent à la lumière d'entrer dans le logement.

Comparez des menuisiers qualifiés près de chez vous

Les différents matériaux

Les châssis sont fabriqués dans de nombreux matériaux :

  • Le PVC : plébiscité, c'est le moins onéreux et le plus facile à entretenir ;
  • L'alu : il demande peu d'entretien, ne rouille pas, et se décline dans de nombreux coloris ;
  • Le bois : il est très isolant, mais il reste cher et plus difficile à entretenir ;
  • le bois-alu : cette combinaison encore peu répandue, propose définition en bois à l'intérieur et de l'alu à l'extérieur. C'est non seulement novateur, mais aussi disponible dans une large gamme de couleurs.

Importance d'une bonne isolation

L'isolation du châssis de la fenêtre est nécessaire autant pour votre confort qu'en matière d'économie d'énergie. Il faut donc vérifier sur les matériaux le coefficient noté Uw, imposé par la réglementation thermique RT 2005. Le symbole Uw représente le coefficient de performance thermique dans sa totalité : châssis + vitrage.

 Plus le coefficient Uw est petit, plus la fenêtre est isolante : favoriser un Uw ≤ à 1,6 pour le bois, 1, 4 pour le PVC, 1,8 pour l’alu.

Le choix du matériau pour le châssis joue assez peu sur le niveau d’étanchéité de l'ouverture. Qu'on choisisse un encadrement en bois, des menuiseries aluminium ou en PVC n'a que peu d'influence sur les dépenses énergétiques, pourvu qu'il soit de qualité.

Demandez un devis gratuit pour des fenêtres en PVC

Le type d’ouvrant

Le type d’ouvrant, contrairement aux châssis, influence fortement les performances en matière d'isolation. En effet, le niveau d’étanchéité au vent et à l’eau dépend :

  • Du nombre de frappes (simple, double ou triple) entre un ouvrant et un dormant ;
  • De la présence de joints et du soin accordé à ce dernier entre le châssis et la vitre ;
  • De la continuité des joints en particulier dans les angles, souvent oubliés ;
  • Des précautions prises contre les déformations du châssis. Ces dernières peuvent créer des interstices par lesquels se glissent les courants d'air ou les ruissellements.

Pose d'un châssis de fenêtres

 Il faut commencer par choisir les fenêtres. Prenez les mesures exactes en largeur et en hauteur avant d’opter pour un modèle. Avant de réaliser vos travaux, vérifiez que les fabricants aient rendu le châssis étanche au niveau de l'emboîtement du cadre. Un simple test permet de vérifier la qualité du châssis : il consiste à présenter, avant finition de l'encadrement, une flamme à proximité du raccord-mur du châssis pour vérifier l'absence de souffle d'air. L'épaisseur de la vitre constitue un bon isolant.

Illustration
Comparez des menuisiers qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon menuisier pour votre projet.
Comparez