Quels sont les éléments qui composent une fenêtre ?

Une fenêtre est une ouverture dans un mur destinée à laisser passer la lumière et  l’air. Les différents éléments qui composent une fenêtre contribuent à l’amélioration des performances thermiques et acoustiques. Les principaux éléments sont le châssis ou profilé, le vitrage, l’étanchéité et la quincaillerie. La qualité du cadre détermine la longévité, la qualité d’isolation thermique, phonique et l’esthétique de votre porte fenêtre.

Le châssis

Appelé communément le châssis, le profilé d’une fenêtre est le cadre rigide qui va supporter le vitrage. Le châssis est le corps de la fenêtre, souvent équipé de double ou triple vitrages. Il est au fil du temps devenu de plus en plus étanche à l’air et à l’eau. Le châssis  va outre ses fonctions d’ouverture et fermeture de la fenêtre contribuer très largement à l’isolation thermique, acoustique de votre maison, à sa ventilation et à sécuriser les locaux. Pour plus de confort et d’économies énergétiques la réglementation thermique « RT 2005 » impose un niveau d’isolation minimum des fenêtres, symbolisé par le coefficient Uw (isolation thermique d’une fenêtre dans l’intégralité du châssis et vitrage, plus le Uw est petit meilleure est l’isolation)

Les constituantes

Le cadre d’une porte fenêtre est constitué de deux éléments :

le cadre « dormant » il s’agit de la partie fixée sur le mur, il est composé d’une traverse haute et d’une basse. Le dormant est l’élément majeur d’un châssis.

un cadre « ouvrant », appelé vantail ou battant c’est la partie mobile du châssis. Il existe de nombreux types d’ouvrants.

Sur le cadre d’une porte fenêtre ont fixe les autres constituantes :

  • La parclose est une baguette soutenant la vitre dans la feuillure du châssis.
  • Le vitrage  simple, double, triple ou feuilleté, il est porté par le profilé qui le protège et permet d’implanter solidement la vitre dans la façade ou le mur.
  • Les croisillons représentent les séparations en forme de carreaux multiples qui compartimentent et ornent certains modèles de fenêtres, ils apportent une touche esthétique et peuvent remplacer les meneaux.
  • Les meneaux sont des montants fixes qui scindent une fenêtre, ils peuvent être coupés par les croisillons horizontaux.
  • Les paumelles communément appelées gond ou charnière sont des petites pièces métalliques patinées laiton, argent, époxy noir, fer rouillé ou acier à deux branches  généralement vissées à la verticale, elles permettent la rotation de la partie mobile par rapport à la partie fixe du châssis.
  • Le système d’ouverture et de fermeture de la fenêtre il en existe une dizaine de plus en plus sophistiqués, esthétiques, thermiques et acoustiques  procurant simplicité d’utilisation et sécurité. Ils s’adaptent aux fenêtres en bois, PVC, alu… mais également à la configuration de l’habitation et de la pièce.
  • Le soubassement est la partie pleine située en dessous du vitrage uniquement pour les portes fenêtres.
  • Le joint d’étanchéité en caoutchouc ou au mastic est légèrement compressé lors du serrage sa déformation assure l’étanchéité et permet une isolation optimale. 

 

Les matériaux utilisés pour la fabrication des châssis

  • Le bois depuis plusieurs  siècles c’est une valeur sûre
  • L’aluminium le plus onéreux des trois principaux matériaux il jouit d’un immense succès dans l’architecture contemporaine
  • L’acier une valeur sûre pour la menuiserie extérieure dans les bâtiments industriels
  • Le PVC matériau synthétique dure il est au premier plan sur le marché des profilés
  • Le polyuréthanne la gamme de profilés est limité, leur utilisation est marginale principalement pour la réalisation de châssis traditionnels.
  • Les matériaux composé