Il est toujours intéressant d’apporter de la lumière au niveau des toits : pour transformer des combles en pièces de vie, pour améliorer et faire de la lumière dans une chambre, une salle de jeux ou un bureau à l’étage, une fenêtre de toit permet d’apporter une vraie luminosité et de valoriser son habitation. Sous le toit, il existe toujours une place à laquelle on ne pense pas à aménager et en installant une fenêtre de toit, c’est une solution efficace qui doit, cependant, répondre à certains critères.

Les conditions et les critères

En effet, pour installer une fenêtre de toit, il ne faut pas que la performance en isolation thermique de l’ensemble en souffre et il faut que la pente minimale du toit soit de 15%. Quoiqu’il arrive, la fenêtre de toit doit être posée à au moins 1 m du sol, sans aucun appui précaire afin de rester solidaire de la structure.

Ensuite, une fois que l’on a réuni toutes ces conditions, il faut choisir sa fenêtre de toi en fonction de la taille de la pièce car la surface d’éclairement en dépend : plus la pièce est petite, plus le rapport est grand, c’est-à-dire que pour une petite pièce, la surface d’éclairement représente à peine 20% mais pour les pièces plus grande, le rendement lumineux descend à 12%. Il existe de nombreuses façon de configurer une fenêtre de toit en fonction de l’orientation de la toiture de la forme de la pièce et de se destination.

Les modes d’ouverture

Il faut prêter attention également aux différents modes d’ouverture, à savoir une ouverture par projection où l’ouvrant se lève et assure une vue entièrement dégagée, l’ouverture par rotation où la fenêtre pivote selon un axe horizontal, idéal pour un nettoyage facilité et l’ouverture latérale qui correspond à l’ouverture d’une fenêtre classique.

D’autres critères peuvent être pris en compte comme une possible motorisation, l’isolation thermique du vitrage, l’isolation phonique et la sécurité avec du verre feuilleté par exemple.