Pour changer une vitre, il est possible de faire appel à un professionnel, un vitrier en l’occurrence ou un menuisier ou alors de s’en occuper soi-même. Il faut s’équiper convenablement, c’est-à-dire avoir près de soi des gants pour manipuler le verre et les bris de verre, un marteau (vitrier si possible) à tête plate, du mastic soit en pistolet ou classique, un couteau à mastic, des tenailles.
Changer une vitre n’est pas très compliqué en soi mais requiert tout de même de la dextérité, de la précision et de l’attention.

Changer une fenêtre en PVC

Pour changer une vitre, tout dépend du modèle auquel on s’attaque. Pour une fenêtre en PVC, il faut commencer par retirer l’ancienne et pour cela, il faut retirer les parecloses (baguettes entourant le vitrage) en les déclipsant avec un ciseau à bois puis on retire tout simplement la vitre, on positionne la nouvelle vitre en la calant soigneusement puis on clipse à nouveau les parecloses.

Changer une fenêtre en bois

Pour une fenêtre en bois, c’est un plus différent : on dégonde la fenêtre et on la place face intérieur vers le haut. Avec des gants, on retire les morceaux de vitre cassée si besoin est et on retire l’ancien mastic avec le couteau de plâtrier. Avec les tenailles, on peut aussi retirer les pointes de la feuillure. On peut alors laver le montant, attendre qu’il soit sec pour passer à l’étape d’après. L’autre étape consiste à appliquer le mastic en le roulant dans ses mains pour le ramollir et former un cordon épais et on le dispose de façon régulière en l’aplatissant légèrement. On place alors la vitre dans le mastic en commençant par la partie basse et en centrant bien la vitre. On appuie sur ladite vitre pour une totale adhésion. Une fois la vitre intégrée dans le mastic, on fixe la vitre avec des pointes de vitrier en commençant par la partie haute, une pointe tous les 20 cm. On termine les finitions en remettant du mastic pour combler les éventuels manques et on le lisse avec le couteau à mastic.